AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (marius) bad day.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allie Kellergan

avatar

·letters : 14
·here since : 10/02/2016
·star : camille rowe @alaska

♡ listen to my heart
·the notebook:
·love in one word:

MessageSujet: (marius) bad day.   Jeu 11 Fév - 5:32

    Assise sur la chaise face au bureau, Allie noue et dénoue inlassablement ses doigts alors que de l'autre côté, l'homme un costume parfaitement tenu lui explique avec des grands mots qu'elle ne comprend pas le plan de restructuration de l'entreprise. Il lui parle de marché, de passation de la gérance, de dossiers à établir, d'ordres à faire parvenir aux autorités supérieures. Elle aurait pourtant cru à quelque chose de simple, ce matin là en arrivant dans les locaux, elle aurait seulement pensé avoir à signer en bas d'un document. Point. Mais voilà, des documents, il lui en fait passer tout un tas devant les yeux, et finalement, il se tait pour lui offrir son plus beau sourire préfabriqué avant de lui murmurer le chiffre de ses honoraires. « Pardon ? » L'homme répète sans lâcher ce sourire qui en deviendrait presque vulgaire. Allie recule sa chaise, s'empare de son sac alors qu'il lui glisse comme une confidence que ses prix sont dans les plus abordables du marché. « Pardon ? » qu'elle répète, debout face à lui, son sac à présent glissé sur son épaule alors qu'elle agite sa tête à la négative. Ce type est un voleur. « Je ne vois pas le problème mademoiselle, vous pouvez me régler en plusieurs fois si c'est nécessaire pour vous et je... » Mais Allie elle a déjà fait demi-tour, et c'est a grandes enjambées qu'elle quitte le bureau pour s'enfuir au plus vite cette atmosphère qui l'étouffe. Derrière elle, elle laisse la porte ouverte, laissant au passage l'avocat se glisser derrière elle, papiers à la main, en lui hurlant qu'en vu de sa demande, elle ne peut pas être exigeante, ce qu'elle n'écoute pas. Allie dans le fond, elle savait qu'elle n'aurait pas du venir. Ici d'abord, revenir en ville ensuite. Tout ça n'est qu'une énorme blague sur laquelle pleut tout un tas de problème. Elle en parlera à son père, elle lui dira de trouver quelqu'un d'autre. Elle fera sa valise pour rentrer « chez elle ». Au bout du couloir, une petite femme rondouillarde l'attend stylo tendu dans sa direction pour la faire signer un quelconque registre de présence. Mais Allie n'a pas le temps d'y apposer son nom que le type en costume s'empare de son poignet. « Écoutez mademoiselle, nous sommes partis du mauvais pied, je connais bien les gens dans votre genre et... » « Ne me touchez pas ! » Allie elle se retourne, libère sa main de l'emprise du loup, pose sur lui un regard brûlant alors que dans sa poitrine son cœur s'emballe. « Vous vous moquez de moi ? C'est quoi les gens comme moi ?! Les cons qui n'ont pas les moyens de payer vos foutus honoraires ? Vous m'emmerdez, vous me faites perdre mon temps. Je me débrouillerais sans vos précieux conseils. » A nouveau Allie se retourne, saisit le stylo que lui tend la secrétaire dont les joues ont viré au rouge. L'homme rit dans son dos, animal. « C'est impossible, vous ne serez pas en règle et je... » Doucement, les yeux d'Allie se ferment, alors qu'elle se tourne une nouvelle fois pour faire face au type qui, poings sur les hanches, la détaille sans gène en souriant. Elle lui enverrait sa main au visage si elle le pouvait, mais la secrétaire ne détache pas son regard de la scène. Alors Allie, elle glisse la main dans ses cheveux, soupire. « Vous quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marius Hardy

avatar

·letters : 23
·here since : 10/02/2016
·star : tom ellis + © juice

MessageSujet: Re: (marius) bad day.   Jeu 11 Fév - 6:17

Allongé dans ses draps en soie bleue marine, Marius regardait le plafond immaculé de sa chambre. Il devait être environ neuf heures, peut-être neuf heures et demi tout au plus. Un rapide coup d’œil vers son réveil lui indiqua qu’il était en réalité dix heures passées. Il était en retard, même très en retard. Malgré l’heure déjà tardive en ce début de journée, il n’en fut pas le moins du monde stressé. En vérité, il n’en avait carrément rien à foutre. Marius était à la tête d’un des plus grands cabinets d’avocats de Colchester, voir même d’Angleterre. Autrement dit, il pouvait arriver à l’heure qu’il voulait étant donné que le seul à qui il devait rendre des comptes n’était autre que lui-même. Toutefois, Marius n’était pas du genre à trainasser au lit durant des heures, il aimait que ses journées soient productives. Loin d’être un fainéant, c’était quelqu’un d’ambitieux, de perfectionniste qui voulait du résultat. Il triait d’ailleurs ses collaborateurs de façon minutieuse, il ne pouvait pas se permettre d’associer le nom de son cabinet à quelqu’un d’incompétent. Après une douche et un petit-déjeuner rapide, il enfila une chemise blanche et son costume gris anthracite, un de ses préférés, auquel il ajouta une cravate noire. Une fois prêt, il quitta son loft et pris la direction de son cabinet qui ne se trouvait que quelques rues plus loin, on peut dire que Marius avait un certain penchant pour l’écologie sans pour autant être adepte des papiers recyclés et compagnie.

« Bonjour Jane, comment allez-vous ? » Il ne prit même pas la peine d’écouter sa réponse qu’il se dirigeait déjà vers son bureau. Jane était la secrétaire incompétente et agaçante qu’il avait dû embaucher pour remplacer la précédente, une femme charmante et compétente qui, malheureusement, était tombée enceinte. Jane ne le savait pas encore, mais elle effectuait sa dernière semaine ici étant donné que Marius réussi à embaucher quelqu’un d’autre, du moins c’était en cours. Il alluma son mac et regarda rapidement ses mails dont la grande partie concernait des demandes de stage qu’il m’empressa de mettre dans la corbeille. Marius était quelqu’un d’intransigeant qui n’avait pas de temps à perdre avec les étudiants en droit qui cherchaient délibérément à trouver leur voie. Il n’avait pas envie non plus de faire le baby-sitter et de perdre du temps à leur expliquer quoique ce soit. A peine eu-t-il terminé de vérifier ses mails qu’il entendit des éclats de voix dans le hall. S’il y avait bien une chose que Marius ne cautionnait guère dans son cabinet, c’était le désordre et les scènes en public. La scène se déroulait entre une jeune femme blonde, particulièrement séduisante, et l’un de ses associés. La blonde avait l’air furieuse, si bien que Marius décida de s’en mêler. « Allons Harry, vous savez bien que vous n’avez pas les pouvoirs de faire quoique ce soit ici. » Il se tourna vers la jeune femme et lui tendit sa main accompagnée de son plus beau sourire. « Permettez-moi de me présenter : Marius Hardy. Je dirige ce cabinet. » Il tourna son regard vers son associé. « Je vous prie d’excuser Harry pour son comportement. » Puis il lança un regard des plus noirs à l’intéressé. « Harry, vous pouvez prendre votre journée et n’oubliez pas vos affaires, nous nous passerons de vos services désormais. » Harry tourna les talons, à la fois rouge de honte et de colère mais il savait très bien qu’il ne valait mieux pas s’attaquer à Marius. Le beau brun se tourna vers la jeune femme. « Que diriez-vous d’un café ? Nous pourrions parler de ce qui vous amène chez nous et trouver une solution à votre problème. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allie Kellergan

avatar

·letters : 14
·here since : 10/02/2016
·star : camille rowe @alaska

♡ listen to my heart
·the notebook:
·love in one word:

MessageSujet: Re: (marius) bad day.   Jeu 11 Fév - 8:35

    D'abord elle ne l'entend pas, lui qui arrive derrière eux. Concentrée sur les lèvres de l'avocat qui face à elle s'enlise dans des prétextes stupides pour éviter qu'elle ne s'en aille, Allie fut surprise, d'entendre cette voix entre eux deux. L'homme ressemble beaucoup au premier, parfaitement présenté dans son costume certainement hors de prix. S'apprêtant à riposter contre ce nouveau qu'elle pense prêt à l'agresser à son tour, elle entre-ouvrit la bouche, prête à laisser sortir des mots qui ne venaient pas. Devant elle, l'homme est séduisant, mais dégage surtout une sorte d'arrogance qui la décontenance Allie. Comme dénué de toute humanité, il passe du visage du collaborateur au sien avec le même sourire qu'elle aurait parié faux. La jeune fille, surprise, saisit la main qu'il lui tend avec un regard stupéfait. Voilà que le grand patron vient se mêler de sa minable affaire d'antiquités. Qui aurait pu croire qu'une si petite affaire ferait un jour autant de bruit. Le regard posé sur l'homme qui vent de se présenter, Allie finit par lâcher sa main pour venir la glisser le long de la lanière de son sac autour de laquelle ses doigts s'enroulent comme pour se protéger. Son père lui a toujours dit « tiens toi bien Allie, soit présentable. Il faut parfois savoir se taire pour obtenir gain de cause ». Alors Allie ne prononce pas un mot, spectatrice d'une scène qu'elle aurait préféré ne pas voir. Elle aurait du intervenir, lui dire que tout ça ne valait pas la peine. Mais elle n'en fit rien, ses yeux brillants se contentèrent du suivre la silhouette du dit Harry qui (cette fois ci) s'abstenait bien de tout commentaire. Drôle d'homme que le lâche qui se pense courageux. Un instant, elle observe la porte se refermer derrière celui qui un peu plus tôt l’accueillait dans son bureau lorsque la voix de l'homme la surpris à nouveau. Tournant brusquement le visage dans sa direction, elle croit un instant à une erreur lorsqu'elle comprend le sujet de sa question. Boire un café avec lui. Sur ses lèvres se dessine un sourire. Non, bien sur que non elle n'ira pas avec lui. Allie a déjà perdu suffisamment de temps comme ça. « Vous rigolez ? » Le sourire sur les lèvres d'Allie a disparu, et son regard lui reste posé sur cet homme certainement à la tête d'un empire juridique. Elle aurait pu se taire, le suivre à la machine à café, acquiescer à chacune de ses questions pour obtenir le mieux pour la boutique. Mais non. « Je n'irais nul part avec vous, et il est hors de question que j'ai a nouveau à faire à votre cabinet. » Allie fait demi-tour pour signer (enfin) le registre que la secrétaire attend sagement qu'elle remplisse, bien contente de pouvoir admirer ce drôle de spectacle, sans s'improviser une mauvaise excuse. « Vous savez quoi ? Je vais rester un peu, parce que vous venez de virer sans même vous poser de questions un type qui a peut être une famille, des enfants. » La ferme Allie. « Qu'est ce qui vous dit que je n'avais pas tord ? Qu'il n'avait pas raison dans les propos qu'il tenait? » De nouveau face à lui, Allie glisse derrière son oreille une mèche de cheveux qui s'obstine à ne pas rester à sa place. « Soit vous êtes un con, soit vous êtes stupide, mais dans tous les cas, vous avez un sérieux problème. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marius Hardy

avatar

·letters : 23
·here since : 10/02/2016
·star : tom ellis + © juice

MessageSujet: Re: (marius) bad day.   Jeu 11 Fév - 11:14

Elle semblait perdue et à la fois furieuse, drôle de petit bout de femme. Elle semblait jeune, peut-être la vingtaine, mais certainement moins de trente ans. Elle avait un visage magnifique et son corps devait l’être tout autant. Pas maintenant mon vieux, c’est une potentielle cliente. Ses pensées furent interrompues lorsqu’elle l’envoya bouler comme le dernier des crétins. Il fut d’abord surpris par tant de haine, tant de caractère alors qu’elle lui avait paru plutôt calme, limite timide et effacée. Puis il eu envie de rire face à tant d’ardeur. Certes, il aurait pu très mal prendre sa façon de s’adresser à lui, mais il avait connu bien pire. Il trouvait la situation amusante et originale, ça le sortait un peu de sa routine en cabinet. Marius ne pu s’empêcher de sourire quand elle le traita de con. Elle avait au moins raison sur un point : Marius était un con fini. Quand elle eu fini son monologue, il plongea son regard dans le sien. « Maintenant que vous avez fini de m’insulter, je peux m’exprimer ? » Il poussa un soupir et mis ses mains dans les poches de son pantalon de façon très décontractée. « Bien. Tout d’abord Harry n’est pas marié et n’a pas d’enfants. C’est un incompétent qui m’a mis dans l’embarras plus d’une fois, vous n’étiez qu’une cliente mécontente de plus. Je l’aurais viré tôt ou tard, rassurée ? » Il ne mentait pas. Harry était bel et bien un idiot et Marius l’avait embauché dans un élan de grande gentillesse, chose qu’il n’aurait probablement pas dû faire avant d’être sûr que ce mec en valait la peine. Il avait fait foirer plusieurs affaires et ce avec de gros clients auxquels Marius tenait particulièrement. Plus d’une fois, il avait réussi à sauver de justesse ses relations. La jeune femme en question était l’excuse qu’attendait Marius pour mettre Harry à la porte et de façon spectaculaire qui plus est. « Ensuite, vous avez raison, je suis un con. Cependant je suis très loin d’être stupide, je suis à la tête de l’un des meilleurs cabinets du pays et je peux vous affirmer que vous ne trouverez pas meilleur que moi. Disons que je suis un con qui gagne à chaque fois. A vous de voir si vous préférez un gentil médiocre ou un con gagnant. » Pour une fois dans ma vie, je me montrais honnête avec une femme. J’aurais pu mettre en avant des qualités de cœur que je n’ai pas, mais quelque chose me disait qu’elle ne serait pas dupe. J’étais un connard, mais un connard intelligent et doué dans son métier. Il était évident que j’étais l’homme de la situation, peu importe son problème. Je tendis une main en direction de la porte et une autre en direction de mon bureau. « Deux choix s’offrent à vous. Dans le premier, vous pouvez décider de passer cette porte et de trouver un avocat qui vous fera perdre votre temps et votre argent. Dans le second choix, vous pouvez me dire votre nom et me suivre dans mon bureau pour boire un café avec le con que je suis. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allie Kellergan

avatar

·letters : 14
·here since : 10/02/2016
·star : camille rowe @alaska

♡ listen to my heart
·the notebook:
·love in one word:

MessageSujet: Re: (marius) bad day.   Jeu 11 Fév - 12:38

    D'un geste de la tête, Allie elle fait oui. Oui elle est soulagée de ne pas être la cause d'un licenciement abusif. On ne sait pas ce qui se passe dans les tête de ces hauts chefs d'entreprises, celui ci aurait pu être de ceux qui profite de leur statut élitiste pour se séparer sans culpabiliser de ceux plus petite. Oui, c'est tant mieux qu'un type comme ce Harry ne soit ni marié à une écervelée (elle l'aurait forcément été pour tomber sous son charme), ni père d'un Harry-Junior. Elle s'en serait voulu, bien plus que de raison.Alors elle hausse les épaules, glisse la main dans ses cheveux, et laisse échapper un léger sourire lorsqu'il avoue être un con. Elle qui s'imaginait les rois à la tête de ces entreprises coûtant plusieurs millions comme des mégalos caractériels incapables de reconnaître leurs tords, celui là la faisait mentir. Celui là même qui vante ses mérites d'une jolie manière à laquelle elle aimerait rétorqué Allie, que oui, elle préférerait un gentil médiocre, parce qu'après tout, la raison de sa présence ici ne vaut pas une bataille longue et acharnée, elle ne nécessite pas non plus un expert qui gagne à tous les coups. Seulement quelqu'un amène de prendre le temps et faire les choses correctement. Elle voudrait le lui dire Allie, elle ouvre la bouche, prête à le remercier d'avoir si bien fait sa propre publicité pour ensuite prendre la porte, mais il ne lui en laisse pas l'occasion. Le café, à nouveau. C'est peut-être ça qui le rend si bon : une excellente cafetière. Alors doucement, la jeune fille soupir avant de lever les yeux vers lui, vers ce visage sur lequel se dessine par endroit le poids du temps et de la fatigue. Finalement elle sourit. « Vous avez finit ? » A côté d'eux, la secrétaire s'est levée pour aller récupérer les feuilles que crache l'imprimante dans un boucan d'enfer : apparemment le spectacle ne vaut plus la peine d'être vu. « Déjà, je vous félicite, vous vous vendez à merveille. Effectivement, vous n'êtes pas qu'un con, vous êtes aussi un fabuleux baratineur. Mais voyez vous, ce n'est pas d'un con qui gagne à tous les coups dont j'ai besoin, puisque je ne compte rien gagner du tout, seulement de quelqu'un qui sait lire et connaît suffisamment son métier pour ne pas me faire perdre mon temps. » Parce que quoi Allie, du temps t'en a vraiment à perdre, toi qu'a tout quitté pour venir tenir une vieille boutique d'antiquités ? Elle hausse les épaules. « Je ne doute pas que vous soyez le meilleur, et c'est sûrement pour ça qu'on m'a envoyé ici, mais je vous en supplie, arrêtez avec votre histoire de café. » Rapidement, la jeune fille jette un coup d'oeil à la porte, puis finalement remonte son sac sur son épaule pour prendre la direction du bureau qu'il lui indique de la main. Tant qu'a perdre son temps, autant le perdre ici. Sans plus le regarder, elle s'avance, décidée à en finir rapidement avec monsieur « je suis à la tête de l'un des meilleurs cabinet d'avocat du pays ». « Allie, je m'appelle Allie Kellergan. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (marius) bad day.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(marius) bad day.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Olive et Marius font de la moto
» Marius Mbaiam
» interview de Marius Trésor
» C5 cartonnée de Rocco (marius) par une mamy
» nouveau venu Marius

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: colchester, vt :: colch bay-
Sauter vers: