AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let Hell begin ! (marius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chyler Montgomery

avatar

·letters : 117
·here since : 09/02/2016
·star : katherine mcnamara + anika

♡ listen to my heart
·the notebook:
·love in one word: could you please remember that i exist, that'd be great thanks

MessageSujet: Let Hell begin ! (marius)   Jeu 11 Fév - 10:28

“ Marius + Chyler „

Let Hell begin !

Elle a les mains moites à peine arrive-t-elle en bas de cet immense immeuble, qui la fait se sentir encore plus minuscule qu'elle ne l'est déjà. Mains qu'elle essuie rapidement sur cette jupe crayon bordeaux, qu'elle déteste pour tout ce qu'elle représente. Elle connaît les lieux, mieux qu'elle ne le voudrait, alors pénétrer à l'intérieur ne l'intimide plus autant aujourd'hui. Quoique... La première fois, c'était pour un stage organisé par son père afin qu'elle se reprenne dans ses études de droit. Vaine tentative, qui s'était finalement soldée avec sa décision d'abandonner purement et simplement ses études. Alors, Chyler s'imaginait que jamais plus elle ne remettrait les pieds ici, que tout ça c'était fini. Grave erreur... c'était mal connaître le Juge Montgomery, son très cher paternel ! Elle qui est devenue une petite assistante libraire, et qui pense enfin avoir trouvé sa voie, la voilà de retour au point de départ. Quelle idée a-t-elle eu d'avouer à Papa Montgomery que la librairie où elle travaille se trouve en rénovation pour un mois ?! Non vraiment, quelle bécasse ! Alors bien sûr, il a sauté sur l'occasion pour lui trouver une nouvelle place au sein de ce grand cabinet d'avocat. Et comme d'habitude, Chyler a été incapable de dire non. Et depuis qu'elle sait qu'elle sera obligée d'y revenir pour remplacer la secrétaire, elle n'a de cesse de se répéter qu'elle ne reprendra pas ses études ! Comme si elle tentait de se convaincre elle-même qu'elle sera assez forte pour aller contre l'avis de son père une deuxième fois...
« Bonjour, Chyler Montgomery. J'ai rendez-vous avec Me Hardy. » Elle a cette voix un peu tremblante, qu'elle tente de faire paraître le plus assurée possible tandis qu'elle parle à l'hôtesse d'accueil. Cette dernière l'observe de haut en bas, sans que Chyler n'en comprenne la raison. Elle a bien contrôlé qu'elle n'avait rien entre les dents avant de quitter la maison, ses cheveux sont parfaitement bien attachés, et son tailleur est impeccable. Non vraiment, elle ne voit pas ce que lui vaut ce scannage de la part de la blonde. « Bonjour mademoiselle Montgomery, suivez-moi. Cette dernière se lève et Chyler lui emboîte le pas sans un mot. Elle sent son cœur s'accélérer dans sa poitrine, comme si on était en train de l'amener devant le peloton d'exécution. Et au fond, ce n'est pas si loin de ça. Prenez place, Me Hardy ne devrait pas tarder. » Chyler remercie la jeune femme, alors que la seule envie qu'elle a, c'est de la supplier de la sortir de là ! Bon aller Chyler, t'es une adulte, tu peux le faire. C'est qu'un mauvais moment à passer ! Elle tente de se convaincre que tout ira bien, et inspire un bon coup. Elle attend quelques minutes, qui lui semblent être des petites éternités qui s'écrasent une à une sur ses frêles épaules. Elle commence même à transpirer ! Et lorsque la porte s'ouvre enfin, c'est un air de lièvre pris dans les phares d'une voiture, qui accueille Marius dans la pièce. Un regard que Chyler ne met que quelques secondes, de trop, à faire disparaître tandis qu'elle se lève afin de lui serrer la main.
Mais dans quelle galère elle se retrouve encore ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marius Hardy

avatar

·letters : 23
·here since : 10/02/2016
·star : tom ellis + © juice

MessageSujet: Re: Let Hell begin ! (marius)   Jeu 11 Fév - 10:53

Un café dans la main droite, la main gauche dans la poche de son pantalon noir, Marius observait sa nouvelle secrétaire dont le prénom lui était encore inconnu. Il avait viré la vieille Jane, ce petit bout de femme dodue qui avait le don de l’agacer profondément à peine passait-il la porte de son cabinet. A la place, il avait engagé une grande blonde, particulièrement bien foutue et qui lui semblait beaucoup plus aimable en plus d’être beaucoup plus plaisante visuellement parlant. Bien que l’apparence ne fasse pas tout, dans le monde du droit elle a une place importante. A-t-on déjà vu un avocat, un juge ou encore un notaire vêtu d’un jogging ? Non. Le droit est synonyme de rigueur, de classe et ça, Marius l’a bien compris. Jane avait été engagé par dépit, suite au départ de la précédente secrétaire qui allait coucher dans peu de temps. Débordé par de nombreuses affaires de nature assez urgente, il n’avait pris la peine de faire passer un entretient à la vieille Jane : grave erreur de jugement. La petite nouvelle lui semblait tout-à-fait adéquate, de plus elle avait l’air intelligente ce qui ne gâchait rien. Un regard sur sa montre lui indiqua que son rendez-vous aller bientôt arriver, de fait il se dirigea vers la salle de bain pour vérifier que son look était impeccable, après tout il s’agissait de la fille du juge.

Quelques jours auparavant, le juge Montgomery l’avait appelé pour une faveur. En effet, il voulait trouver une place pour la plus jeune de ses filles dans le cabinet de Marius. Après l’avoir eu en stage, cette dernière avait apparemment abandonné ses études, de fait il n’était pas certain que l’avoir dans les pattes soit une excellente idée. Toutefois, il était compliqué de dire non à un juge auquel on a souvent avoir affaire lors de procès. Il avait donc accepté de lui faire passer un entretient, tout en sachant qu’elle serait acceptée d’avance, l’entretient n’était qu’une formalité. Vêtu d’un pantalon noire et d’une chemise bleu marine, Marius se dirigea dans son bureau. Elle était à l’heure, vêtue d’une jupe bordeaux qui lui allait à ravir et tendant une main en direction de Marius. Ce dernier la dévisagea, dans ses souvenirs elle n’était pas aussi jolie ou bien il n’y avait tout simplement pas fait attention. Il ne prit pas la peine de lui serrer la main, déjà agacé à l’idée de faire cet entretient. Il s’installa derrière son bureau et planta son regard dans le sien. Mon dieu, quel était son prénom déjà ? Carine ? Crystal ? « Bon Charlotte, je ne vais pas passer par quatre chemins. Si, je dis bien si, vous êtes prise pour ce poste, vous devrez être à mon entière disposition jour et nuit. Vous devrez prendre mes appels, apporter mon café, me suivre dans une bonne partie de mes déplacements et prendre les messages que l’on me laisse. » Il marqua une pause pour l’analyser, elle avait l’air terrifiée malgré tous ses efforts pour cacher son malaise. Il attrapa un stylo qu’il fit tourner entre ses doigts sans pour autant la quitter des yeux. « Vous sentez-vous capable d’assumer ce rôle ou vous comptez vous défiler à la première difficulté comme vous l’avez fait pour vos études ? » Marius lui adressa un sourire, mais il était loin d’être aimable, il était sarcastique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chyler Montgomery

avatar

·letters : 117
·here since : 09/02/2016
·star : katherine mcnamara + anika

♡ listen to my heart
·the notebook:
·love in one word: could you please remember that i exist, that'd be great thanks

MessageSujet: Re: Let Hell begin ! (marius)   Jeu 11 Fév - 20:41

“ Marius + Chyler „

Let Hell begin !

Il est donc toujours aussi horrible que dans ses souvenirs... Bon toujours aussi séduisant, mais ça n'excuse en rien son comportement ! La pauvre Chyler se retrouve plantée là, sa main tendue dans le vide, alors qu'il prend déjà place sur son fauteuil. Ok ça commence bien... elle pince ses lèvres qu'elle a soigneusement maquillée d'un rouge peut être un peu trop voyant maintenant qu'elle y repense, faisant mine de ne pas être vexée, ni même touchée par ce vent monumental qu'il vient de lui envoyer en pleine face. Et voilà qu'en plus il se trompe encore avec son prénom ! C'est Chyler bordel ! C'est pas compliqué à s'en souvenir ! Qu'elle voudrait lui hurler dessus, mais elle se tait, bien incapable de l'interrompre. Elle l'écoute donc parler en acquiesçant, sans montrer une seconde qu'elle fulmine intérieurement. Mais plus les mots sortent de sa bouche, plus elle a envie de prendre ses jambes à son cou ! Il est sérieux là ? « Mon entière disposition jour et nuit » C'est la seule chose qu'elle retient, et ça résonne dans sa tête, comme un vieil écho dégueulasse qui lui hérisse le poil. Un peu plus, et elle aurait un goût de bile qui lui remonterait dans la gorge... Elle peine à dissimuler son malaise, commençant à se tortiller sur sa chaise. Et cette fois, elle ne se pince plus les lèvres, elle commence à les mordre !

Et puis le voilà qui commence à jouer avec son stylo, comme si de rien n'était. Elle arrive pas à le quitter du regard l'espace de quelques secondes, jusqu'à ce qu'il reprenne la parole. « Vous sentez-vous capable d’assumer ce rôle ou vous comptez vous défiler à la première difficulté comme vous l’avez fait pour vos études ? » Finalement le stylo était plus sympa à regarder, que ce sourire à la con qu'il lui sert à présent. Elle doit réprimer un air dégoûté face à ce spectacle, et à ce qui l'attend désormais. Elle tente de reprendre consistance en inspirant un grand coup, posant ses mains parfaitement manucurées sur le bureau, ses doigts s'entremêlant délicatement. Son cœur lui hurle de l'envoyer chier, de l'insulter, et de quitter la pièce telle une tornade. Mais sa tête la rappelle à l'ordre; elle ne peut pas refuser, sinon c'est son père qu'elle se mettra à dos ! « Votre café, vous le prenez noir, ou avec du sucre ? » Elle se surprend elle-même par sa réponse pleine d'assurance. Et si elle se laissait aller; elle pousserait sûrement un petit cri de joie, tout en faisant la danse de la victoire ! Enfin, en soi, ça n'a rien d'une victoire, bien au contraire. Elle vient juste d'accepter de se faire torturer à nouveau par ce Marius de malheur, tout ça pour faire plaisir à son paternel ! Elle qui est sensée être une adulte, elle a plus l'impression d'être une gamine à nouveau. « Enfin, j'veux dire que... je serai à votre disposition pour le prochain moins, comme c'était convenu. Et c'est comme si la bonne vieille Chyler était de retour ! Envolée sa belle assurance, et re-bonjour à ses bafouillements et à sa toute petite voix ridicule. Et... et après je retournerai à mon véritable travail. A la librairie... » Elle veut juste mettre les choses au point, être sûre qu'il ne la prenne pas en otage ou un truc du genre. Parce qu'au fond, c'est la sensation qu'elle ressent au fond de son ventre. Et il a beau la fixer avec ses beaux yeux, ça lui enlève nullement l'envie de s'enfuir encore et toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marius Hardy

avatar

·letters : 23
·here since : 10/02/2016
·star : tom ellis + © juice

MessageSujet: Re: Let Hell begin ! (marius)   Ven 12 Fév - 5:03

Marius avait été méchant sur ce coup, lui rappeler son échec n’était pas la chose la plus aimable à faire, mais il voulait la pousser dans ses retranchements. Il savait plus ou moins à qui il avait à faire, il se souvenait l’avoir entendu pleurer dans les toilettes quand elle était en stage avec lui. Pour Marius, elle n’était qu’une petite fille à son papa, capricieuse et sans la moindre volonté de réussir dans ce qu’elle entreprenait. Avec un père comme le sien, elle aurait pu briller dans le milieu, à la place elle avait choisi de travailler dans une librairie. Pourquoi se contenter de si peu quand elle aurait pu avoir tellement plus ? C’est une des nombreuses choses que Marius ne comprenait guère. Toutefois, sa réponse le surpris et il arqua un sourcil. Il avait senti une pointe d’assurance dans sa voix, peut-être qu’elle cachait bien son jeu au final et que tout n’était pas perdu avec cette petite. « Vous pourrez retourner travailler où bon vous semble, cela n’est pas mon problème. Gardez bien à l’esprit que je rends service à votre père mademoiselle Montgomery. » Marius se leva de sa chaise et alla se placer derrière celle où se tenait la rouquine. Il plaça ses mains de chaque côté de la chaise et se pencha au-dessus de son épaule, à proximité de son oreille. « J’espère que nous ferons du bon travail ensemble…Chyler. » Il se souvenait enfin de son prénom et, pour une fois, il l’avait prononcé à la perfection.

Il s’avança vers les grandes vitres panoramiques de son bureau qui donnaient sur les rues de Colch Bay. Il aimait cette vue, il aimait sa ville et il n’aurait jamais imaginé un meilleur emplacement pour son cabinet. « Vous devrez être joignable, je prendrais très mal le fait de tomber sur votre messagerie quand j’ai besoin de vous. » Il passa ses bras derrière son dos, tout en continuant d’admirer le panorama qui s’offrait à lui. Marius aimait les belles choses, il avait fait venir un architecte de France pour dessiner les plans de son cabinet, histoire que ce dernier soit à son image : moderne et chic. « J’arrive tous les matins à neuf heures, j’attend de vous que vous m’apportiez mon café et un croissant. » Il se tourna rapidement vers elle. « Au fait, je le prend avec du lait. » Un sourire se dessina aux coins de ses lèvres, cette situation commençait à vraiment l’amuser. Il prit un peu plus le temps de la détailler. Elle avait de longs cheveux roux, une silhouette bien dessinée et de longues jambes fines. Sa tenue vestimentaire la rendait un peu plus femme que le laissait paraître son jeune âge. « Vous toucherez 2 000£ à la fin du mois si, toutefois, vous effectuez convenablement votre travail. » Il fit quelques pas en avant et s’assit sur le rebord de son bureau pour faire face à Chyler. Il avait du mal à la cerner, elle semblait peu sûre d’elle et limite effacée, alors qu’il avait l’impression qu’elle cachait une toute autre personnalité. « Vous avez des questions ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Let Hell begin ! (marius)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let Hell begin ! (marius)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Olive et Marius font de la moto
» Marius Mbaiam
» Présentation de Hell Mafia
» Attaque des zombies : Deliver me to hell
» Présentation de Hell Caporal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: colchester, vt :: colch bay-
Sauter vers: